101-Demande en Interpretation de l’Arret du 11 Juin 1998 en l’affaire de la Frontiere Terrestre et Maritime entre le Cameroun et le Nigeria

Faisant suite à l’arret de la Cour Internationale de Justice (CIJ) en l’affaire 094-Frontière Terrestre et Maritime entre le Cameroun et le Nigéria (Cameroun vs. Nigéria), le Nigeria a introduit une demande en interprétation de certains passages de l’arrêt du 11 Juin 1998, notamment ceux qui avaient trait aux incidents engageant la responsabilité étatique du Gouvernement Nigerian.

Dans son jugement rendu le 25 Mars 1999, la Cour a conclu qu’elle s’était déjà prononcée sur certains points soulevés par le Nigeria et que les autres allégations n’avaient pas encore été présentées par le Cameroun. Partant, la CIJ ne pouvait pas examiner les conclusions du Nigeria et a donc du déclarer la demande en interpretation irrecevable.

Jugement du 25-03-1999.pdf

Ce résumé des faits de l’espèce et de la procédure est uniquement proposé à des fins d’infomation, n’engage en rien Dome et ne saurait remplacer la lecture attentive des jugements et ordonnances de l’affaire.